Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 18:25

Les Cantigas de Santa Maria, d'après l'étude du Dr. René Clemencic

  


 

Les Cantigas de Santa Maria sont le plus important recueil de la monodie courtoise de l’Europe médiévale. C’est Alphonse le Sage (Alfonso el Sabio 1223-1284), roi de Castille qui fit recueillir ces chansons mariales (plus de 400). Couronné roi de Castille en 1252, Alphonse le Sage s’entoure de nombreux savants ; il rédige des lois (las siete partidas), il fait traduire l’Ancien Testament en espagnol, et améliore la cartographie ptolémaïque. Grand amateur de musique, il a de nombreux jongleurs (interprètes) et troubadours (auteurs-compositeurs-interprètes) à sa cour. Musiciens chrétiens, juifs et musulmans y collaborent. Cantiga était à l’époque le terme générique pour les chansons sacrées et profanes. Au Moyen Âge, la frontière entre sacré et profane fut parfois très floue. Nous pouvons encore ressentir aujourd’hui le côté mystique de l’amour, moins cependant l’aspect érotique du sacré. Le ton des cantigas est aimable et populaire, plus hymnique dans les cantiques de louange (Cantigas de Loor). La langue des cantigas est le galicien, proche du portugais. La technique d’exécution montre une très forte influence arabe. Alphonse le Sage a légué dans son testament le recueil des Cantigas à l’église qui accueillerait sa sépulture.
 
(Source : Harmonia Mundi)
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires