Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 18:50

Brittany Mélodies :

2002-2012, 10 ans de musique classique à Pordic

 

7ème Festival de Pordic

du 21 au 26 août 2012 

 

 

 

CONCERT D’OUVERTURE

Gratuit - Brittany Mélodies fête 10 ans de musique classique à Pordic

MARDI 21 AOUT | 20h30 | Chapelle du Vaudic

L'alto ou la voix intérieure — Bach, transcription et modernité

par Adrien Boisseau, alto

 

Johann Sebastian Bach (1685−1750)

Suite pour violoncelle seul N°4 BWV 1010 en mi bémol majeur (1723) (transcription pour alto)

 

Paul Hindemith (1895−1963)

Sonate Op.11 N°5 pour alto solo (1919)

Quatre mouvements : 1. Lebhaft, aber nicht geeilt – 2. Mäßig schnell, mit viel Wärme vorgetragen − 3. Scherzo. Schnell − 4. In Form und Zeitmaß einer Passacaglia

 

Johann Sebastian Bach (1685−1750) / Zoltán Kodály (1882−1967)

Fantaisie Chromatique en ré mineur (arrangement pour alto seul par Zoltán Kodály de la Fantaisie Chromatique BWV 903, sans la Fugue, 1951)

 

J.S. Bach fonde, au début du XVIIIème siècle, une littérature [pour violon seul et] pour violoncelle seul visionnaire. Celle-ci attendra le XXème siècle pour fleurir, grâce à un interprète de génie, Pau Casals, qui donnera aux compositeurs (Britten, Cassado, Ligeti, Kodaly, etc.) l’idée d’écrire eux aussi pour cordes solistes. Prophétique au plan harmonique (la Fantaisie Chromatique BWV 903 est une de ses œuvres les plus audacieuses) Bach tisse la musique moderne de références classiques : Hindemith clôt sa sonate pour alto (1919) par une Passacaille qui rend un hommage discret à Bach, et Zoltán Kodály s’approprie carrément la Fantaisie Chromatique BWV 903 pour clavier qu’il transcrit pour alto avec audace et ferveur(1951).

-> détails et notes de programme  

 

 

MERCREDI 22 AOUT | 20H30 | Chapelle du Vaudic

Jean-Baptiste Lully à Versailles, Louis XIV et le Baroque sacré

par l’Irish Chamber Choir of Paris, chœur féminin dirigé par Jean-Charles Léon, clavecin

 

Artus Aux-Cousteaux (1590 ? −1656)

Messe ad imitationem moduli Grata sum harmonia (1647)

 

Jean-Baptiste Lully (1632−1687)

Petits motets

 

Le baroque français contribuera à structurer le baroque européen (voyez l’ouverture à la française de J.S. Bach, avec ses danses bien françaises, Courante, Gavotte, Passepied, Sarabande, Bourée (sic), Gigue etc… ).

-> détails et notes de programme

 

 

JEUDI 23 AOUT |20h30 | Chapelle du Vaudic

Le luth baroque, promenade en Europe

par Mauricio Buraglia, luth baroque

 

Charles Mouton (1617−1699 ?)

Pièces dans le ton de la chèvre (fa# min)

 

Jaques Gallot (? −1690 ?)

Le « vieux Gallot de Paris », Pièces en fa# mineur

 

Sylvius Leopold Weiss(1687−1750)

Suite en la majeur du manuscrit de Dresde

 

Mauricio Buraglia nous fera découvrir l’art du luth, un art de cour par excellence, en nous menant de la France de Louis XIV, qui était un bon joueur de luth lui-même, jusqu’à l’Allemagne du XVIIIème siècle, dans la Prusse de S.L. Weiss, l’ami de J.S. Bach.

-> détails et notes de programme

 

 

VENDREDI 24 AOUT | 20h30 | Centre Culturel de la Ville Robert

Clarinette et piano, ou le vent du romantisme

par Pierre Génisson, clarinette et François Dumont, piano

 

Jean Françaix (1912−1997)

Tema con variazioni (1974)

 

Johannes Brahms (1833−1897)

Sonate Op.120 N°2 en mi bémol majeur (1894)

 

Gioacchino Rossini (1792−1868)

Introduction, thème et variations (1809)

 

Carl Maria von Weber (1786−1826)

Concerto N°1 Op.73 (1811) (version avec piano)

 

Le concert retracera, en quelque sorte à rebours, l’histoire de la clarinette, de la période contemporaine (le festival de Pordic fête le centenaire de Jean Françaix, né en 1912) jusqu’à son aube au début du XIXème (G. Rossini, C.M. von Weber) en passant par la Deuxième sonate de Brahms.

-> détails et notes de programme

 

 

SAMEDI 25 AOUT | 20h30 | Centre Culturel de la Ville Robert

Autour de Moussorgski, le modeste

par Enguerrand-Friedrich Lühl-Dolgorukiy et Mahéry Andrianaivoravelona, pianos

 

Enguerrand-Friedrich Lühl-Dolgorukiy

Ouverture académique et fugue LWV 182 (création)

 

Enguerrand-Friedrich Lühl-Dolgorukiy

Rondo pour 2 pianos LWV 94

 

Modeste Moussorgski (1839−1881) / E-F. Lühl

Une larme LWV 164 (version pour deux pianos arrangée par E-F. Lühl)

 

Modeste Moussorgski (1839−1881) / E-F. Lühl

Une nuit sur le mont chauve LWV 169 (version pour deux pianos arrangée par E-F. Lühl)

Voix souterraines, apparition des esprits des ténèbres puis de Chernobog – Adoration de Chernobog – Sabbat des sorcières – Sonnerie de la cloche du village et évanouissement des apparitions – Aube naissante.

 

Modeste Moussorgski (1839−1881) / E-F. Lühl

Tableaux d'une exposition LWV 168 (version pour deux pianos arrangée par E-F. Lühl)

 

Modeste Petrovitch Moussorgski, ce « pauvre grand homme » aux dires de Claude Debussy, sera à l’honneur. Avant de rendre hommage à cette musique venue d’ailleurs, et pourtant si familière, E. F. Lühl nous offre la création d’une œuvre qui retend à sa manière le fil de l’héritage baroque.

-> détails et notes de programme

 

 

DIMANCHE 26 AOUT | 20h30 | Centre Culturel de la Ville Robert

Deux pianos pour dire le monde

par Jean-Sébastien Dureau et Vincent Planès, pianos

 

Robert Schumann (1810−1856)

Six études en canon Op.56 (transcription pour deux pianos de Claude Debussy)

 

Wolfgang Amadeus Mozart (1756−1791)

Sonate pour deux pianos KV 448 (1781)

 

Johann Sebastian Bach (1685−1750)

Contrepoint XIV (Art de la Fugue), (arrangement pour deux pianos de W. Frey)

 

Ferruccio Busoni (1866−1924)

Fantasia Contrappuntistica (1910) (version pour deux pianos)

 

Après les Etudes Op 56 de Robert Schumann, transcrites par Debussy, vision de l’héritage classique où transparaît l’amour de Bach, la lumineuse Sonate pour deux pianos K.448 de Mozart nous prouvera que la musique c’est plus que la musique. Enfin, la boucle se refermera sur Bach et la modernité avec le Contrepoint XIV de l’Art de la Fugue, vis-à-vis de la monumentale Fantasia Contrappuntistica (1910) de Busoni, à la fois hommage et tentative de couronnement de l'Art de la Fugue.

-> détails et notes de programme

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires