Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 12:55

 

 

Anaïs Bertrand

 

 

 

C'est à la Maîtrise Saint-Christophe de Javel qu’Anaïs Bertrand découvre le chant. Elle poursuit alors sa formation, parallèlement à une licence de sociologie, à la Maîtrise Notre-Dame de Paris sous la direction de Lionel Sow et Sylvain Dieudonné, puis intègre en 2011 le conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Valérie Guillorit.

 

Musicienne sensible, elle se nourrit aujourd’hui de toutes les formes d'expression que lui offre le répertoire vocal : de l'art du chant grégorien à la musique contemporaine, ou encore de la polyphonie à l'art lyrique. Cet éclectisme se traduit en particulier dans les projets artistiques qu’elle mène avec l’Ensemble Lunaris fondé en 2008 en collaboration avec Eva Zaïcik et Mélusine de Pas autour de trois voix et une viole de gambe dans des concerts éclectiques et originaux.

 

Tant dans la valorisation du répertoire actuel que dans la création, Anaïs Bertrand est très attachée àfaire vivre la musique de notre époque. Elle a la chance de travailler avec des compositeurs tels que Philippe Hersant, Caroline Marcot, Graciane Finzi et Fabien Touchard et avec l’Institut de Recherche et de coordination Acoustique/Musique (IRCAM) où elle participe à des créations pour voix et électronique. Elle collabore par ailleurs avec l'ensemble Maja sous la direction de Bianca Chillemi, avec qui elle explore les répertoires de chambre des 20ème et 21ème siècle.

 

Elle chante régulièrement avec l’Ensemble Aedes (et participe à l’enregistrement des disques Ludus Verbalis), la Maîtrise de Notre Dame de Paris, l'Ensemble Il Ballo… mais aussi comme soliste au festival Marin Marais, au festival d’Utrecht (Fringe), au Festival Jeunes Talents à Paris, au festivalde l’ IRCAM: Manifeste, au théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, avec l'orchestre Manifesto.

 

On a pu récemment entendre Anaïs Bertrand chanter l’air de mezzo solo (le Pie Jesu) dans le Requiem de Duruflé avec la Maîtrise de Saint-Christophe de Javel.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires